www.athle.fr
Accueil
amicale française des coureurs de fond alsace
Actualités
1/4 de finale de cross zone Alsace, Wissembourg 2 février 2020
Commentez cette actualité
4 Février 2020 - Morgane (Cocotte!)
1/4 de finale de cross zone Alsace, Wissembourg 2 février 2020
Ce dimanche avaient lieux les 1/4 de finale de cross zone Alsace à Wissembourg.

Plutôt que de parler inutilement, laissons les athlètes raconter d'eux-même ce qu'ils ont vécu!



Yannis, cross long master: 15e/72                    


"Si je devais poursuivre sur le principe de la comparaison cinématographico-sportive, j'évoquerais l'évident parallèle entre le film 1917 de Sam Mendès vu samedi au cinéma et le cross de Wissembourg couru dimanche.

Ce film de guerre retrace la déambulation effrénée de deux soldats anglais à travers les tranchées et lignes ennemies dans une course haletante pour prévenir un bataillon isolé d'un piège imminent, avec la singulière particularité d'être tourné en un seul plan séquence d'1h50.

Ça explose, ça tombe, ça se relève, ça se bat, ça pleure, ça se sert les mains d'une franche et humaine camaraderie. Tout cela dans des tranchées et des chemins labyrinthiques, où l'on s'enfonce dans la boue à en perdre sa chaussure. Chorégraphie erratique, presque comique parfois.

L'impression de suspense permanent, d’effroi, de secousses, de glissades, de pertes de respiration. Des rafales de pluie qui fouettent le visage et des sentiments d'être perdu, puis sauvé, à mesure que les tours s’égrènent.

9 km de montées, de  descentes et virages, de zigzags, de dévers, cela donne le tournis, je revivais dimanche la même impression d'une aventure en temps réel, où je vivais intensément chaque minute, avec son lot de perpétuels rebondissements.

Mais où la comparaison s'arrête totalement, c'est évidemment dans le caractère guerrier. Il y a certes bien des combats dans un cross, et particulièrement dans cette discipline où seul le classement compte, mais la formidable ambiance qui aura régné durant toute la matinée et notamment au sein de notre club suffit à elle même pour que j'ai besoin de revenir sur les idéaux et les principes fondamentaux du sport.

Et ce n'est pas le sonore "enfoiré" crié par le coureur que j'avais longuement suivi le dernier tour, au moment de le doubler au sprint quelques mètres avant la ligne d'arrivée qui viendra remettre en cause mon propos pacifiste et fraternel."


Nos master ont ouvert la danse en étant les premiers à égrainer ce fameux parcours. Ils n'ont pas chômé et ont ouvert le "score" avec de beaux résultats!! BRAVO A VOUS !

Eric M: 6e
Eric R: 46e
Alin: 60e
Nicolas D: 64e
Didier: 66e

Par ici les résultats des Masters




Morgane, cross court féminin: 8e/47                                


"Ce dimanche, il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille. Je suis heureuse d'aller à cette compétition, je me sens en paix avec moi-même, confiante car beaucoup de belles séances accumulées sous la semelle. En arrivant, pas de surprise, Wissembourg est terrible. Déjà le parcours en lui-même est exigeant mais la pluie a apporté des kgs de gadoue grasse et visqueuse. Pas grave, on va y aller, quoi qu'il se passe, patauger dans la boue, comme des enfants, en un peu plus guerrier. Je laisse la tension s'installer car elle me permet d'être concentrée. Je ne cherche plus à faire comme si elle n'existait pas, je lui laisse une place et lui fait comprendre que malgré sa présence, je vais faire quelque chose de bien. Le départ est prudent, je pense que toutes les femmes réagissent pareil "restons sur nos gardes, le pire est à venir".

Dès la première montée, je sais que Wissembourg sera unique cette année encore. Impossible d'avoir une réflexion très constructive tant l'esprit est concentré à maintenir le corps debout, à l'aider à se débattre dans cette mélasse. Le peloton de tête part devant et je me concentre uniquement sur moi-même, les sensations n'étant pas spécialement mauvaises. Fin du 2ème tour, entame du 3ème, je sais que j'ai 2 demoiselles sur le porte bagage qui cherchent à passer. Je me fais grosse, les entendant respirer fort, sachant qu'on est toutes les trois dans la même galère mais qu'il n'y a aucune raison que je sois plus dedans qu'elle! Néanmoins, le faux plat avant l'entame de la côte a raison de moi, je perds l'équilibre et elles passent, à ce moment-là. Le point dans l'estomac à la descente (probablement lié à la tension accumulée) me fait les laisser partir, en essayant de respirer pour évacuer tout ça. Je n'abandonne néanmoins pas, la fin est pas loin, on va y aller, même avec cette patate au fond du ventre et, surtout, sans se faire manger encore une place. Je termine, consciente que tout a été lent mais surtout heureuse d'être heureuse. Le plaisir de courir dépasse tout. La présence des gens du club a été formidable tout du long, les master étant restés pour nous encourager et nous accompagner tout au long de cette étape. Merci à vous ! Et puis surprise, nous finissons 3èmes par équipe, de quoi rassurer l'entraineur et le faire sourire!"


Camille: 12e
Emilie T: 24e
Marie: 25e
Emilie C: 33e


















Les résultats du cross court ici




Matthias, cross court homme: 13e/61                           


"Qui a dit que le mot cross ressemblait au mot crasse... avec l'accent anglophone c'est tout comme mais pas que !

Après des semaines d’entraînements et de durs labeurs, une course pas comme les autres allait se présenter. Les copains, ayant déjà fait le parcours, ne cessaient de parler de sa difficulté et d'évoquer cette fameuse côte interminable. C'est donc préparé mentalement que j'abordais cette course.

En arrivant sur le parcours, sous une pluie fine et continue, j'ai compris que ce cross allait tenir toutes ses promesses ! Un Monsieur Karcher, de la boue de haut en bas, des mines épuisées, un terrain labouré à outrance, une montée impressionnante, tout était réuni pour un cross des plus chaotique.

Malgré ce constat, Jacky annonce la bonne nouvelle de performances honorables des partenaires, sur le cross long Master (bravo les gars!), source de motivation supplémentaire.

L'échauffement débute avec Julien dans les travées de Wissembourg et se termine proche de la ligne de départ où la course féminine défile. 2-3 encouragements aux coéquipières qui se démènent sur le parcours et me voilà placé avant le retentissement du coup de pistolet.

Le démarrage ne me semble pas si rapide et me permet de me placer, pour entamer une première légère montée. Au bout de la première boucle, je me demande ce que je fais là. Fixer devant, se concentrer sur les bras, se redresser, ne pas lâcher les coureurs en vue... Rien rien non rien de rien, mon cerveau est déconnecté, avec un seul et unique but avancer toujours plus. Et si je me disais « Prendre la boue, s'évader en enfance, se sentir vivre dans le contact avec la terre, blablabla ! », que nenni, cours Matt !

La dernière côte est vraiment éprouvante, et chaque concurrent autour de moi me fait comprendre que cette sensation est collective. Puis vient la descente où je me laisse aller, avant une dernière relance, une accélération et l'arrivée, le graal ! Complètement éreinté, le passage au karcher est une formalité.

Cette expérience qui allie ludique, sportif et mental, vécue en équipe, n'a pas de prix. Encore un grand merci à tous(-tes). Bravo à notre équipe féminine pour son podium. Rendez-vous à Dijon pour une nouvelle aventure :o) "

Julien: 61e




Toutes les photos et vidéos par ici!!!

Bravo a tous pour votre abnégation et votre motivation. La bonne ambiance qui règne aujourd'hui est présente grâce à vous. L'esprit d'équipe que vous avez instauré fait du bien au moral et permet à chacun de se sentir comme en famille.


Rdv dans 15 jours pour une nouvelle aventure, les demi finales à Dijon!!!

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
07/07 >
29/06 >
10/03 >
20/02 >
17/01 >
04/01 >
03/01 >
01/01 >
29/12 >
17/12 >
15/12 >
11/12 >
14/11 >
06/11 >
29/10 >
20/10 >
16/10 >
02/10 >
26/09 >
20/09 >
Pour nous contacter
Anne Bresson (secrétaire):
annebresson@noos.fr

Jacky Klein (entraîneur):
07.89.04.21.59


PAGE FACEBOOK
Gros Plans
NOS PARTENAIRES

CA-AV


Jog'R



Les Espaces

Agenda
AFCF - Alsace

2020


12/09
Meeting Piste Rotonde



20/09
Meeting Eurodistrict La Wantzenau



26/09
Meeting nationale Hautepierre



04/10
5Km/10Km/semi-marathon Sélestat
(COURSES LABELLISÉES)



05/12
Cross de Bischwiller


12/12
Cross du sapin de Noël Sélestat