www.athle.fr
Accueil
amicale française des coureurs de fond alsace
Actualités
Interciew d'Alain DIEFFENBACHER
Commentez cette actualité
20 Avril 2018 - Morgane (Cocotte!)
Interciew d'Alain DIEFFENBACHER
Voilà le jour que chacun attend avec impatience... Le jour de l'interview!!!

Aujourd'hui nous mettons à l'honneur notre star du trail au club, un métronome en séances et, bien que blessé actuellement, il reste un taulier du club, j'ai nommé:


Alain DIEFFENBACHER


1) En quelle année es-tu née? Quel âge as-tu? Dans quelle catégorie sportive te trouves-tu actuellement?

Alain Dieffenbacher: Je suis né en 1967, j'ai 51 ans. Je suis V2, maintenant délicatement nommé Master 2.


2) Qu'est-ce qui t'a amené au sport? Et plus particulièrement à l'athlétisme / la course à pieds?

A.D.: J’ai commencé à courir il y a environ 25 ans. Je cherchais un sport facile à mettre en œuvre et sans contraintes. D’abord le petit footing hebdomadaire, puis de plus en plus fréquemment, et je n’ai jamais arrêté.



3) Comment as-tu découvert le club de l'AFCF-Alsace? Pourquoi as-tu décidé de t'établir dans ce club?

A.D.: J’ai participé à quelques 10 km, puis j’ai goûté aux trails, courts d’abord, puis j’ai allongé les distances, 20 puis 30km. J’ai couru mon premier marathon à Fribourg en 2006 en 3h45 avec comme seule préparation spécifique, des footings longs.

Lorsque j’ai senti que je ne progressais plus, j’ai cherché un club (2008). L’AFCF était géographiquement le club le plus proche de chez moi et j’avais entendu parlé d’une certaine Anne Bresson. J’y suis donc allé et je m’y suis senti bien. J’ai trouvé un club où chacun a sa place, compétiteur ou non. Je crois que c’est quelque chose d’important. J’apprécie le respect qui existe entre tous les membres et le fait que personne n’a la grosse tête car il court plus vite qu’un autre.



4) Qu'est-ce que t'apporte le sport au quotidien?


A.D.: Le sport me permet d’évacuer du stress et de me sentir bien. Cela me permet également de rencontrer des gens d’horizons très différents dans le cadre d’une même pratique sportive, que ce soit au club, lors de courses ou autres manifestations.



5) Raconte-nous ton plus beau souvenir en course à pieds? Et ta plus belle perf?

 

A.D.:  Mes plus belles courses sont assurément les courses de montagne et particulièrement les courses alpines (marathon du Mont Blanc et Trail des Aiguilles Rouges). Partir de nuit pour gravir la montagne et voir le soleil se lever sur le Mont Blanc depuis le Brévent est tout simplement magique.

 

Je dois ma plus belle perf’ à Jacky et je l’en remercie encore. Hormis le fait qu’il m’ait fait passer sous la barre des 39’ sur 10 km en 2012, j’avais pour objectif de passer sous les 3h sur marathon. Pendant  5 ans, et après 8 marathons où je flirtais avec l’objectif sans l’atteindre, j’y suis arrivé à La Rochelle en 2013 (2h59’38). J’étais accompagné par Didier qui m’a devancé d’une poignée de secondes. Le passage de la ligne d’arrivée est et restera mon meilleur souvenir rempli d’émotions intenses et récompensant le long travail de préparation préalable.

Il est vrai que Jacky a coutume de dire que c’est l’athlète qui fait la perf’, mais sans un bon coach l’athlète ne fait pas grand-chose !!



6) Parles-nous de l’entrainement-type que tu préfères? Celui que tu détestes?


A.D.: J’aime beaucoup la séance au stade, qui est d’ailleurs la seule à laquelle je participe dans le cadre du club et qui me permet de garder un minimum de vitesse. Ne courant plus sur route, je m’entraîne en montagne pour la préparation des trails que j’affectionne.



7) As-tu un gri-gri / une coutume avant tes courses?


 A.D.: Je ne suis pas superstitieux, donc non, ni de gri-gri, ni coutume



8) Quel est ton prochain objectif?


A.D.: Le prochain objectif est de finir le Trail de Verbier en juillet 2018 (73 km avec D+ 4.900 m).
J’y ai participé en 2017 mais j’ai dû abandonner au 27è km sur un coup de chaleur. Moral dans les chaussettes et gros sentiment d’échec. Mon seul et unique abandon (à ce jour…). Je ne peux pas rester sur un sentiment négatif, d’autant que les paysages sont absolument magnifiques.


9) As-tu un rêve (réalisable ou non) dans ce sport?

 

A.D.: J’ai longtemps aspiré à participer à la Diagonale des Fous à la Réunion. J’avais commencé ma préparation 18 mois avant l’échéance lorsque je me suis fait une fracture de contrainte au genou, avec pour conséquence une interdiction médicale de participer à des ultras. Ce fut moralement très difficile à accepter, mais maintenant c’est digéré, d’autant que j’y suis allé en vacances en famille en 2017 pour y randonner.

 

Au moment où je rédige ces lignes, je viens de me fracturer la tête du péroné au niveau de la cheville lors d’une sortie montagne dans les Vosges. J’en ai pour 6 semaines d’immobilisation, plus la rééducation à suivre. Je dois faire une croix sur les courses de printemps, mais à priori la saison d’été n’est pas encore compromise !




Merci Alain pour ta confiance et le temps que tu as pris pour répondre à ce questionnaire.



Courage pour la rééducation de ton pied, reviens nous vite, encore plus en forme et conquérant qu'avant
les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
20/02 >
04/02 >
17/01 >
04/01 >
03/01 >
01/01 >
29/12 >
17/12 >
15/12 >
11/12 >
14/11 >
06/11 >
29/10 >
20/10 >
16/10 >
02/10 >
26/09 >
20/09 >
27/08 >
20/08 >
Pour nous contacter
Anne Bresson (secrétaire):
annebresson@noos.fr

Jacky Klein (entraîneur):
07.89.04.21.59


PAGE FACEBOOK
Gros Plans
NOS PARTENAIRES

CA-AV


Jog'R



Les Espaces

Agenda
AFCF - Alsace

2020


12/01
Cross: Bas-Rhin Brumath



02/02
Cross: 1/4 finale Wissembourg



16/02
Cross: 1/2 finale Dijon



08/03
Cross: Finale Montauban
Courses de la Wantzenau (5km / semi-marathon LABELLISE)


17-18-19/04
Week-end d'athlétisme BAIERSBRONN (GER)